Les kitesurfeurs peuvent-ils remonter au vent ?

Si vous êtes nouveau dans le monde du kitesurf, il y a de fortes chances que votre objectif soit de remonter au vent tôt ou tard. Le kitesurf au vent est l’un des véritables marqueurs d’un kitesurfeur expérimenté. Il montre que vous avez maîtrisé la compétence pour le faire et, sans aucun doute, vous sépare des débutants. Mais on ne se réveille pas un jour et on ne commence pas à remonter au vent.

Le kitesurf face au vent demande beaucoup de pratique et de compétences. Vous devez savoir quels angles maintenir pour vous déplacer rapidement contre le vent, car il est impossible de naviguer directement face au vent. La technique recommandée est de maintenir un angle de 10 à 15 degrés en roulant en zigzag.

Rouler sous le vent est exaltant. Mais n’importe quel kitesurfeur expérimenté vous dira que c’est en remontant au vent que l’on trouve tout le plaisir et l’adrénaline. Par conséquent, si vous vous efforcez de maîtriser cette technique, mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous trouverez ce guide très utile. Plongeons-y !

Tout ce que vous devez savoir sur le kitesurf au vent

Si vous débutez en kitesurf, chaque nouvelle technique apprise vous donnera envie de retourner dans l’eau. Cependant, au début, vous apprendrez surtout les techniques de base du kitesurf, ce qui est une première étape cruciale. L’une des choses que vous devrez maîtriser est la navigation sous le vent. Cela signifie que le kitesurfeur navigue avec le vent dans le dos.

Au début, vous serez excité à l’idée de le faire encore et encore. Mais avec le temps, vous voudrez rejoindre les grandes ligues qui naviguent à la fois sous le vent et au vent sans effort. Vous voyez, être capable de remonter au vent est ce qui sépare un pro d’un amateur. Pour cette raison, c’est le rêve de tout débutant de maîtriser les techniques de remontée au vent.

Malheureusement, cela ne se fait pas sans entraînement. Un mauvais virage ou une mauvaise technique peut provoquer un accident. Par conséquent, si vous envisagez d’essayer de remonter au vent, il peut être judicieux de connaître les tenants et aboutissants du métier. Ce guide complet vous aidera à quitter le coin des débutants plus tôt que tard.

Embrasser la marche de la honte

Ah, la « marche de la honte ». C’est le plus grand tabou du kitesurf. Tout kitesurfeur expérimenté fera de son mieux pour ne pas être vu en train de faire la marche de la honte. Mais pour les débutants, c’est inévitable. Alors, qu’est-ce que la « marche de la honte » et pourquoi l’adopter ?

Comme nous l’avons mentionné, les riders débutants apprennent le kitesurf en utilisant la technique de base du downward, où ils naviguent avec le vent dans le dos. Et comme ils n’ont pas encore maîtrisé la technique de remontée au vent, ils doivent s’arrêter, tenir leur aile en l’air et revenir au point de départ pour recommencer. C’est la marche de la honte. Les riders expérimentés n’ont pas à le faire car ils peuvent simplement tourner et remonter au vent.

Mais si vous êtes un débutant, adoptez-la. La marche de la honte est une partie cruciale de l’apprentissage du kitesurf. Vous devez maîtriser les techniques de base avant de passer à des techniques de pilotage plus avancées. En outre, il est plus sûr de procéder de cette façon, car tout mauvais virage pour éviter la marche de la honte peut être extrêmement dangereux.

Faites le saut et arrêtez la marche de la honte

Une fois que vous avez pratiqué le kitesurf downwind pendant un certain temps et que vous êtes certain d’être prêt à quitter le coin des débutants, vous devez faire le saut et essayer. Mais ne le faites pas à l’aveuglette. Vous devez savoir comment faire en théorie avant de tenter quoi que ce soit en pratique. C’est plus sûr ainsi. Voici ce que vous devez faire.

Choisir la bonne taille de cerf-volant

La première chose que vous devez faire avant d’essayer de remonter au vent est de vous assurer que vous avez la bonne taille d’aile. Si votre aile n’est pas assez puissante, vous devrez la déplacer constamment pour générer de la vitesse, ce qui rendra les choses plus difficiles. Le mouvement excessif entraînera une traction vers le bas sur le cerf-volant, ce qui rendra impossible un vol large pour réduire la traction vers le bas.

D’autre part, si le cerf-volant est surpuissant, il sera difficile d’avancer contre le vent. Par conséquent, vous serez tiré dans la direction du vent. Un cerf-volant de la bonne taille facilitera la prise de carre contre le vent et permettra de maintenir la bonne posture sans effort.

Maintenir la bonne posture

Une position de pilotage correcte est l’épine dorsale de la remontée au vent. Un seul faux pas peut ruiner tous vos efforts et vous entraîner sous le vent. Pour maintenir la bonne posture, vous devez vous concentrer sur quatre parties du corps. Il s’agit de la tête, des épaules, des hanches, des genoux et des orteils. Voici comment les positionner :

  • La tête : Une des erreurs les plus communes chez les débutants essayant de remonter au vent est de trop se concentrer sur l’aile. Vous devez regarder dans la direction où vous voulez naviguer. Cela vous aide à maintenir votre direction et à garder le reste de votre corps dans la bonne position pour remonter au vent.
  • Les épaules : Gardez vos épaules penchées vers l’arrière de façon à ce que le poids soit plus important sur le bord du talon de la planche. Cette position vous permet de vous appuyer sur le kite, ce qui facilite la résistance à la traction sous le vent. Faites également pivoter vos épaules dans la direction de votre tête lorsque vous commencez à remonter au vent afin d’éviter la traction sous le vent.
  • Hanches : La position de vos hanches vous permet de diriger la traction du cerf-volant dans le bord latéral de votre talon. Vos hanches doivent être orientées vers la barre et ouvertes dans le sens de la marche pour éviter les douleurs au bas du dos. Imaginez que vous dessinez une ligne droite avec vos épaules, vos hanches et vos talons.
  • Genoux : Vos genoux agissent comme une suspension et poursuivent le mouvement que vous avez commencé de la tête vers les hanches. Pour éviter les blessures, vos genoux ne doivent jamais être complètement droits. Ils doivent être légèrement pliés et alignés avec l’arrière de vos hanches, en veillant à ne pas les incliner.
  • Les orteils : Veillez à ce que vos orteils soient relevés de manière à ce que le bord de la planche soit éloigné de l’eau. Cela met plus de pression sur vos talons, ce qui empêche la traction sous le vent.

Gardez votre cerf-volant sous tension

Le positionnement de votre aile est également crucial pour maintenir une direction de navigation face au vent. Vous devez tirer l’aile vers le bas jusqu’à environ 45 degrés afin de pouvoir naviguer hors de la fenêtre de vent. Si le kite est trop haut, il y a de fortes chances que vous soyez ramené sous le vent.

Baissez votre main avant

Si vous êtes nouveau dans le kitesurf au vent, vous avez peut-être peur de lâcher une main de l’aile. C’est compréhensible. Avoir les deux mains sur le kite semble être la solution la plus sûre, surtout lorsque vous ne maîtrisez pas encore cette technique. Cependant, ce n’est pas le cas.

Avoir les deux mains sur le cerf-volant peut affecter votre position si vous n’avez pas encore maîtrisé les mouvements du corps. En laissant tomber votre main avant, vous faciliterez la prise de carre et améliorerez considérablement votre posture.

Ayez un point de référence

Si vous n’avez jamais surfé contre le vent, vous n’êtes peut-être pas certain de le faire ou non.

Au début, il est préférable d’avoir un point de référence. Il peut s’agir de n’importe quel objet visuel, comme un point de repère, pour vous signaler que vous naviguez face au vent. Au fur et à mesure que vous vous améliorez, vous n’en aurez peut-être pas besoin.

Pensées finales

Avec ces conseils et astuces, remonter au vent devrait être un jeu d’enfant après quelques séances d’entraînement. Il peut être utile de le faire lorsque les vents sont forts afin de ne pas avoir à trop bouger pour maintenir votre direction. Et ne roulez pas trop face au vent. Cela ne fera que réduire votre vitesse et vous fera tomber dans l’eau. N’oubliez pas de vous amuser !

Si vous voulez voir une très bonne vidéo expliquant le kitesurf au vent, jetez un coup d’œil à cette vidéo de Flukes Kitesurfing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.